Celle qui tricotait des bonnets en juin

Quelle idée… un bonnet en juin… elle est définitivement folle ;o)
On ne sait jamais. La météo est parfois capricieuse en Bretagne…
Chez Suppléments d’âme, cet écheveau m’avait fait de l’œil il y a quelques mois…
(oui, je vis dans un monde où la laine me parle), Artesano  Aran est son petit nom… 50% alpaga 50 laine vierge…et en plus ça se tricote en aiguilles 5… c’était donc merveilleux, nous étions faits pour nous entendre.
J’ai donc jeté à nouveau mon dévolu sur le fameux modèle de bonnet péruvien de La Droguerie, bien connu dans la place, et en deux soirées (ce qui est très rapide pour moi, limite miraculeux) c’était bouclé.
Voilà donc le bonnet anti-vent-breton-dans-les-oreilles. Il a été offert ce week-end à mon papa, en espérant qu’il en fasse bon usage lors de ses balades au bord de la mer l’hiver prochain ;o)

7 réponses à “Celle qui tricotait des bonnets en juin”

Laisser un commentaire

At Home
Archives
Pub !
Tutos
Le petit sac facile qui va bien
The Trendy Foulard