Pour les curieuses (mais pas que)

On me fait la gentillesse de m’offrir un Kreativ blogger award (oh my god!)… alors que depuis quelques mois je ne couds ni ne tricote guère par manque de temps…

Merci donc Emmanuelle… il faut pouvoir raconter 7 petites choses sur soi, pour mériter cet award… donc voilà, en cinq minutes, complètement à l’arrache:

1) J’ai bientôt 35 ans et cela ne me pose aucun problème de vieillir, car j’ai la chance de voir grandir mes deux filles… ~ Do not regret growing older. It’s a privilege denied to many. ~

2) Le second prénom de ma Minipouce est Fabienne.

3) J’ai du mal à rester sans rien faire, je fais souvent deux trucs en même temps et je ne m’ennuie jamais.

4) Un de mes moments préférés de la semaine, c’est l’émission « Sur les épaules de Darwin » le samedi entre 11h00 et midi sur France Inter: sciences, poésie et philosophie…

5) Je suis méga-anxieuse, depuis toujours, et ça me gâche souvent parfois la vie.

6) J’adore aller à des concerts avec Mr Juste Mesure.

7) Je suis super frileuse, à n’importe quelle saison… et ça craint. A la foi pour une tricoteuse c’est plutôt pas mal ;-)

Je ne nomme personne, chacun fait comme il veut! J’aurais un peu tendance à décerner ce petit prix à tous les blogs que je suis depuis bientôt cinq ans… et il y en a croyez-moi !!! Celles et ceux qui me connaissent « en vrai » n’apprennent pas grand chose ;-)

Le concert

On ne peut pas encore dire s’il s’agit du concert de l’année – en janvier cela peut paraître présomptueux. Mais il y a de grandes chances…

Hier soir à l’UBU (Rennes), nous étions à trois mètres de la scène dans cette toute petite et chouette salle, et Ben Howard était grand, très grand. Découvert il y a deux ans au Café de la Danse un peu par hasard, on a tout de suite accroché, Mr Juste Mesure et moi.

Hier soir nous avons été définitivement conquis ☀☀☀




Mieux comprendre

Ma mystérieuse grande fille nous a donné du fil à retordre. Je n’en parle jamais ici car c’est très personnel. Mais quand depuis quatre ans on trouve son enfant étonnant, curieux, atypique sous bien des aspects, on se questionne. On voit de petites choses mais on ne mesure pas bien. On voit bien que parfois cela ne va pas. Quand on nous dit qu’il faut attendre, que ça va passer tout seul, qu’on stresse trop, on se fait une raison, et on patiente, et surtout, on gère comme on peut. Pendant ce temps, l’enfant mystérieuse grandit, évolue, parfois bien, parfois de manière encore très singulière. Elle n’est pas malheureuse, loin de là. Elle va « plutôt bien ».

Et puis un jour rien ne va plus à l’école, en grande section. La maîtresse ne comprend pas, la maîtresse fait des reproches, que j’entends parfaitement. Je connais ma fille, je sais la façon dont elle peut être. Après quelques efforts on me dit que cela va mieux. Mais on entame un suivi chez un pédopsychiatre, car d’autres choses ne vont pas, j’ai l’impression que la solution est à l’extérieur de la famille.

Puis vient l’entrée en CP, catastrophique au bout de trois semaines sur le plan du comportement, du respect des règles de vie, de la relation aux autres enfants. Mon enfant est agressive, ment à sa maîtresse, à ses parents, est de plus en plus dure avec sa petite sœur. Sa maîtresse, extrêmement attentive, nous dit son désarroi, nous explique ce qui se passe en classe. Elle ne sait plus quoi faire.

Inutile de préciser l’anxiété décuplée, nos questionnements incessants, mes nuits blanches. Un jour on trouve une piste. C’est la bonne. Ma fragile Sido va tout de suite mieux, on comprend, on souffle. Miraculeusement tout va mieux partout, à la maison, à l’école, même s’il reste du travail et un accompagnement à faire, c’est certain.

Je ne raconte pas sa vie ici. La question n’est pas celle de savoir ce qui se passe chez ma grande fille de 6 ans, puisqu’elle va aller bien.

Je veux juste dire que quand on sent que quelque chose ne va pas pour son enfant, c’est que quelque chose ne va pas. Ne pas attendre que tout aille mal. Écouter son cœur de maman et ne pas écouter les autres, ceux qui ne s’alarment pas. Prendre son courage à deux mains et consulter. Tout de suite. J’ai perdu un temps précieux, inutile de vous dresser le tableau de ma culpabilité, que ce soit celle de la maman, ou celle de l’institutrice que je suis aussi. Ce n’est malheureusement pas le psychiatre qui a trouvé la solution, ce n’est pas la maîtresse de ma fille, même si elle était finalement sur la même piste que la mienne, à quelques semaines près. C’est nous, ses parents, qui avons trouvé cette piste qui s’est avérée être la bonne (confirmée par une psychologue), à la fois en écoutant quelques personnes qui nous avaient mis la puce à l’oreille, et en faisant nos propres recherches.

On monte le son, everything’s fine now ;-)

La routine

Que voulez-vous, en ce moment on n’innove pas… pas le temps, pas l’envie…

on reprend les basiques et on enchaîne!

Blouse pour ma cocotte de Minipouce, avec ce tissu Ecolaines que j’adore…

(cherchez pas y’en n’a plus depuis belle lurette…)

Blouse de ma grande et mystérieuse Sido… qui choisit désormais elle-même ses tissus et THE fil argenté…

(attention, la grande fille affirme ses goûts!)

Bonne semaine!

1460

1460 jours, et j’ai l’impression que tu as toujours été là. C’était hier, ton anniversaire… et un peu le mien.

Tu aimes, tu partages, tu es attentive à ta grande sœur, tu bisouilles, tu taquines, tu as une énergie folle, tu es si autonome, tu passes des heures à dessiner, tu fais de grosses colères, tu es susceptible car hyper sensible, il y a des paillettes qui brillent en toi, tu es mon petit soleil, tu deviens une chouette petite fille…

Happy 4 ma Minipouce!!!

La juste mesure… acte 1 ;-)

C’est chouette de commencer à écrire en ce nouveau lieu dont le nom a changé, mais qui est un prolongement, et garde la même substance. La matière reste la même, seule la forme change… grâce à mon webmaster perso à moi que j’aime ♡ qui a super bien travaillé: tous les messages rapatriés, aucun commentaire perdu, et un site sur-mesure, la grande classe quoi ;-)

Pourquoi « La juste mesure… » ? La cause réside en ces quelques souvenirs du temps où j’étudiais très sérieusement la philosophie et où j’ai découvert mon ami Aristote (oui je sais là vous commencez à avoir peur, et en même temps vous avez peut-être un peu envie de savoir quand même…). Pour résumer il pensait que l’homme doit trouver l’équilibre, la juste mesure, pour accéder au bonheur. Le juste milieu serait une sorte de point culminant. Par exemple, le courage est une forme de vertu car il est une juste moyenne entre la crainte et la hardiesse.  J’avais trouvé ça très cool quand j’avais 20 ans, et encore maintenant. Bref je m’égare.

La juste mesure, en couture, c’est aussi ne pas se retrouver étriquée ou flottant dans une blouse, c’est choisir la bonne taille, la bonne longueur, la bonne coupe, non pas celle qui convient aux magazines de mode, mais celle qui nous correspond à nous, qui nous va bien et nous fait alors parfois penser à Aristote (enfin me concernant).

La vertu naît de la juste mesure, alors pour 2012, allons-y, soyons justes, pile au milieu, avec nous-même.

Merci d’avoir la gentillesse de noter ma nouvelle adresse, mon nouveau chez-moi ♥♥♥, @ très vite!

Ceci était mon 400ème post… youpi!!!

Venezia (5ème du nom)

C’est la reprise. J’ai du me faire violence pour reprendre la mac abandonnée depuis septembre… J’ai donc ressorti un de mes patrons favoris (réalisé 5 fois, largement rentabilisé…) et pris quelques libertés pour l’adapter à Minipouce.

Venezia (C’est dimanche) adapté en taille 3 ans (le patron démarre au 4 ans), avec ajout d’un col officier provenant d’un patron Oliver+S, qui protège bien le cou de Minipouce. Bidouillage total donc! Mais ce patron est un délice, tout tombe bien, c’est parfait!

Oui, et Venezia sans le plastron qui va bien devant, juste une petite bande contrastante du tissu « Coquelicot » (Petit Pan).

Polaire grise et doublure coton Petit Pan (Ecolaines), gros boutons en métal LD.

Minipouce – statique – a finalement accepté d’être prise en photo en rentrant de l’école tout à l’heure ;-) elle était flashi aujourd’hui!

Ca m’a fait un bien fou de coudre… see you soon donc!

Les 24 cabanes

Les enfants aiment les cabanes, c’est entendu. Quand elles sont de toutes les couleurs, encore plus. Et quand il y a de petits cadeaux à l’intérieur, n’en parlons pas ;)

Deux soirées à découper, plier, coller… en buvant quelques mugs de thé…

Calendrier de l’avent dont le patron est offert par le site Lait Fraise Mag… Pas compliqué à faire mais nécessitant de la patience et quelques heures devant soi! Les dessins vintage sont très jolis, le rendu des couleurs vraiment chouette.

24 cabanes trônent sur la petite armoire de ma grand-mère… ici le compte à rebours a commencé, et on attend Noël!♡

Quel plaisir!

Lana D’Oro (Cascade Yarns) coloris 1036 rouge

Eco+ (Cascade Yarns) coloris 8400 gris charcoal

Pleace Fleece worsted (coloris BlueberryBorscht chiné)

Commande reçue aujourd’hui (il manque un écheveau de Peace Fleece sur la photo), j’ai de quoi faire jusqu’à la fin de l’hiver.

Et encore je ne parle pas de la laine qui est déjà dans mon panier… hum. C’est mon luxe à moi ☀ ☀ ☀ 

Doudou-plaid

Un plaid doudou pour un petit Valentin arrivé mi-septembre… pour une fois je ne suis pas trop en retard!

Polaire blanche et Liberty Adelajda bleu… fil argenté (le tout Ecolaines, Rennes)

Dimensions: 1m x 1m… de quoi grandir!

At Home
Archives
Pub !
Tutos
Le petit sac facile qui va bien
The Trendy Foulard