Articles avec le tag ‘gourmandise’

Vrac d’été ☀

A ce stade de l’été, le retard s’accumule. Le retard de couture, de tricot, de bronzage, de ménage, de rangement dans la maisonnée. Je m’égare.

En vrac total: les photos de l’été (qui n’est pas fini cela-dit)!

J’ai testé le Monkey Bread au petit déjeuner. Recette vu , et trouvée ici. C’est terrrrrrible.

Minipouce est dans une phase « pénible » (je prononce le mot à l’anglaise, reste de mon séjour in London), la phase « j’ai pas envie » donc je crie jusqu’à ce que tes tympans cèdent + « je fais toute seule« , j’ai finalement besoin de toi, mais plutôt pleurer que de l’avouer. Merci à celles qui connaissent cette phase de compatir… il faut le voir pour le croire, même si c’est la deuxième fois, I can’t believe it ;o).

J’ai cousu un haut Nani Iro en lin rose (alors que je ne porte jamais de rose mais finalement j’adore avec une petite jupe noire) il y a trouze-mille jours, mais je ne le photographie que maintenant. J’ai zappé les poches car je suis en vacances, et j’ai mis un joli Liberty Fairford…

Un petit chemisier a été cousu, col Claudine, avec des boutons dans le dos, l’angoisse totale (rapport aux boutonnières). Il est pour Minipouce et elle l’adore (OUF parce que j’ai juste passé quatre heures dessus…).

Tissu coton et boutons Ecolaines, modèle D du livre n°296-fr (pour les JCA)

Les filles ont passé quinze jours au bord de la mer, au frais ;-) La canicule frappe aujourd’hui en pays rennais (on ne se moque pas, 35° à l’ombre ça vire chez nous au tragi-comique, l’air de la mer est far far away, on est obligé de faire des batailles de pistolets à eau pour se rafraîchir). Que les gens du Sud notent le bronzage très abouti de mes filles (rapport quasi-obsessionnel de la mère à la crème solaire…).

Pour passer le temps et se changer les idées, nous faisons des tatouages terrifiants de dragons de La Marelle, Sido a-doooooore. Minipouce a un tatouage de serpent-chenille, bref passons.

Nous avons bu des apéros en terrasse, mangé des moules-frites, fait des tours et des tours de manège… (ici, Minipouce place de la mairie, Rennes). Nous nous sommes préoccupés de ma Sido, pour qui tout n’est pas facile en ce moment, et qu’il nous faut aider de notre mieux; j’ai eu une semaine seule, pour me poser et aller à mon rythme, cela fait une bien fou. Je range, je vends, je jette, je donne… faire le vide fait du bien parfois. Je réécoute les Pixies, 17 ans après. Et Florent Marchet. Et j’aime Fred, définitivement. Nous irons voir Miossec et Hermann Dune cet automne, les places sont dans la poche.

Mon tricot n’est toujours pas terminé, il manque la manche gauche (il fallait bien un peu de loose quelque part…), et il va falloir se remettre au boulot pour préparer la rentrée (prochain post sur ma classe de maternelle ou sur les robes granny?)!

See you later.

Les vacances et la chantilly

Aucun rapport entre les deux. Mais si!
Je suis en vacances et j’ai fait de la chantilly ;o)


Verrines poires de choc’
pour 8 personnes
250 gr de mascarpone
25 cl de crème fleurette
2cuillerées à soupe de sucre vanillé
8 demi-poires au sirop
1 cuillère à soupe de liqueur d’amande
8 biscuits sablés friables
16 bonbons chocolat-caramel-croquant

  • Battre 5 minutes au fouet au batteur le mascarpone, la crème et le sucre.
  • Couper les poires en morceaux en les égouttant à peine et verser dessus la liqueur (je n’en avais pas). Briser grossièrement les biscuits et les répartir dans les gobelets.
  • Exploser en miettes les bonbons en les mettant dans un sac fermé et en tapant ce dernier contre le plan de travail.
  • Remplir les verrines en superposant les couches. Laisser reposer une nuit au frigo.
  • Juste avant de servir, poudrer d’un nuage de cacao.

Le best-of ma petite cuisinière en herbe: tenir le batteur, casser les biscuits, exploser les bonbons en morceaux et les répartir dans les gobelets…
On s’est régalé!!!


Recette issue de ce chouette livre…

Mi-cuit chocolat blanc mais sans chocolat blanc ;o)

Le mercredi c’est busy. C’est mon adage à moi.
La balade en plein air avec les filles, la séance de jeux dans le jardin, la recette de cuisine d’un mercredi sur deux (je suis moins productive que certaines) de Sidonie avec la mini-pouce accrochée à mon jean, le boulot à préparer pour ma classe durant les siestes (trop courtes les siestes, c’est un fait!)…
Enfin voilà voilà, la recette du mi-cuit au chocolat blanc qui est fait avec du chocolat noir.
Il manque systématiquement quelque chose dans mes placards lorsque je veux cuisiner… donc je bidouille.

Prenez donc ce livre à la page 16 et suivez la recette…


Vous n’avez pas le dit-livre?


200gr de chocolat blanc (j’ai mis du chocolat noir pour le coup!)
120 g de beurre
50 g de crème liquide
120 g de farine
50 g de poudre d’amande
150 g de sucre
6 oeufs

  • Mélangez les oeufs et le sucre, puis ajouter la farine, puis la poudre d’amande.
  • Faire fondre le chocolat, le beurre et la crème liquide au bain-marie (chez moi je traduis: micro–ondes… hum-hum)
  • Incorporez le chocolat au mélange oeufs-sucre-farine jusqu’à obtenir une pâte bien lisse
  • Préchauffez le four à 200°C (th.6-7), mettre dans les caissettes individuelles en papier en remplissant aux deux tiers, enfournez et cuire 10-12 minutes (dans le livre c’est écrit 6-7 minutes mais ils hallucinent ;o)
  • Démoulez et servir aussitôt (je préfère attendre qu’ils refroidissent un peu mais c’est une question de goût).


(j’ai ajouté une cuiller à café de levure à la pâte pour que ça monte un petit peu)
La goûter est servi!!!

Tarte de printemps

Je suis tombée sur la recette chez Dame Louvegaroute, et hop, je suis partie acheter des Speculoos sur le champ (étrangement il n’y en avait plus dans le placard) pour la faire ce matin au saut du lit.
Les Speculoos et le chocolat c’est culte dans la famille.
Voici donc THE tarte du printemps.

Un clik sur l’image et vous aurez la recette ;o)

Ah oui mais non. Ce sont les premières fleurs du printemps qu’il fallait partager avec Carmen et la blogosphère…
Les voici… avec un peu de retard… cueillies par Sido-jolie…

Eloge de la paresse gourmande

Recette de cake pour vraie paresseuse

Il faut:
- un yaourt nature
- 1 pot de sucre roux
(utiliser le pot de yaourt vide = moins de vaisselle ;o)
- 2 pots de farine
- 1 pot d’huile
- 1 sachet de levure
- 2 oeufs
- un peu de beurre pour le moule.

Quand on est paresseuse pour de vrai, on met tout dans le robot comme ça ni vu ni connu j’t'embrouille l’air de rien, on appuie sur le bouton, on laisse tourner un peu, et ensuite on se dit que vraiment ça serait mieux avec du chocolat dedans. Forcément. Alors on coupe le moitié d’une plaquette de chocolat noir en gros morceaux, et paf! dans le robot! On appuie encore sur le bouton (trop dûr!) pour que le chocolat soit brisé en plus petits morceaux et le tour est joué.
Hop, au four thermostat 180°C pendant 45′ (durant lesquelles vous pouvez retourner vaquer à vos occupations cela va de soi).
Et voilà! Un cake tout moelleux avec des morceaux de chocolat fondus dedans…. eh-eh.


J. tu peux quitter le bureau & rentrer à la maison le goûter est prêt ;o)

Speculoos

Si je devais élire mon biscuit préféré, je crois que je choisirais les Spéculoos.
ll n’y a pourtant pas de chocolat dedans. Bizarre. Parce que je suis une psycho du chocolat. Limite obsessionnelle.
Oui mais voilà, ce petit goût d’épices, qui me renvoie direct à l’enfance… comment dire… enfin voilà, le Spéculoos est mon biscuit préféré, depuis toujours.
Cette semaine j’en ai laissé trainer négligemment un morceau sur la table du salon l’espace d’un instant… et quand je suis revenue, j’ai trouvé la belette n°2 qui grignotait MON spéculoos et qui semblait apprécier.
Le dit-morceau a été englouti rapidement  (enfin aussi rapidement que possible quand on a seulement quatre dents et demie…).


Telle mère, telle fille??? J’ai intérêt à surveiller mon stock désormais…

Allez, puisque c’est la mode sur la blogosphère, je vous passe le relais: dites-moi,
 
c’est quoi votre biscuit préféré-forever à vous? ;-)

Crash-test culinaire

J’appelle « crash-test » ces moments où l’on essaie un nouveau quelque chose, et où le résultat tombe.
Parfois c’est complètement « loupé ». Life goes on…
Parfois non ;-) et là c’est top… mes papilles en sont encore retournées!

(Recette trouvée in « Tambouille« , Tarte Framboise-Macaron)
Pour ma part, j’avais des fruits rouges surgelés, donc c’est devenu une tarte « Fruits rouges-Macaron » ;-)

My Charlotte aux fraises

V’là que je mets des recettes sur mon blog maintenant… où va-t-on?
Source ici (car il faut toujours les citer ;-)


Ingrédients pour 6 personnes :

  • 500 g de fraises (goûteuses et bien tendres), équeutées et coupées en morceaux
  • 100 g de fraises (les plus belles), pour la décoration
  • 25 cl de lait
  • 35 cl de crème fraîche liquide
  • 1 gousse de vanille
  • 4 oeufs
  • 6 cuil. à soupe de sucre
  • 1 cuil. à café de maîzena (ou de fécule)
  • 4 feuilles de gélatine (soit 8 g), mises à tremper dans de l’eau froide
  • 1 boîte de biscuits à la cuillère
  • Chantilly en bombe pour la décoration (sauf que là j’ai mis de la chantilly-maison ;-)

Préparation :

Commencez par confectionner la garniture de la charlotte :

  1. Portez à ébullition le lait et la gousse fendue, couvrez et laissez infuser
  2. Fouettez les jaunes d’oeufs avec 3 cuil. à soupe de sucre pour obtenir une mousse blanche
  3. Incorporez la maïzena, puis le lait chaud
  4. Remettez, ensuite, le tout dans la casserle et faites épaissir, sur feu doux, sans laisser bouillir
  5. Retirez du feu, ajoutez la gélatine essorée, en mélangeant pour qu’elle se dissolve parfaitement, puis laisez légèrement tièdir
  6. Fouettez la crème fraîche en chantilly, en ajoutant 3 cuil. à soupe de sucre en cours d’opération
  7. Incorporez cette chantilly dans la crème à la vanille tièdie

Enfin, procédez au montage de la charlotte (perso là j’ai fait un peu « à ma sauce », je n’ai pas tout suivi à la lettre!) :

  1. Tapissez un moule à charlotte de film plastique (ou d’aluminium)
  2. Mélangez les morceaux de fraises à la moitié de la crème de garniture
  3. Versez
    la 1/2 de la garniture sans fraises dans le moule, couvrez d’une couche
    de biscuits, mettez la garniture aux fraises, puis des biscuits, le
    reste de garniture nature et terminez par une couche de biscuits
  4. Posez une assiette sur la charlotte aux fraises et tassez légèrement
  5. Laissez reposer la charlotte au réfrigérateur pendant au moins 4 heures
  6. Au moment de servir, démoulez la charlotte aux fraises et décorez-la avec les fraises restantes et de la crème chantilly
At Home
Archives
Pub !
Tutos
Le petit sac facile qui va bien
The Trendy Foulard