Articles avec le tag ‘Minipouce’

La mère

La mère est débordée. Overbusy.

Elle est en plein dans ses livrets d’évaluation, dans les compétences visées, dans les corrections, dans la rédaction de l’appréciation générale… sur laquelle elle passe généralement beaucoup trop de temps, elle n’en sort plus. Il faut aussi terminer le projet musique, le projet Ponti, le projet d’écriture…. nan mais quelle idée de se lancer dans tous ces projets on ne m’y reprendra plus je dis ça à chaque fois... et mercredi la maîtresse passe son habilitation d’anglais comme si elle n’avait pas assez à faire.

Du coup elle ne s’occupe plus de ses propres enfants, oui je sais vous allez prévenir les services sociaux… les laisse jouer en autonomie (les bêtises sont aussi faites en autonomie), elle leur met ensuite des Bouba-mon-petit-ourson à tout va pour pouvoir travailler tranquille, enfermée dans son antre bureau…

 
Elles dessinent seules… et là…. là…. la Minipouce de trois ans amène un super dessin…
Mon coeur se craquèle (oui je repasse à la première personne du singulier ;o)… sauf que non, celui-là sera pour sa soeur. J’ai juste eu me temps de le scanner afin de garder une trace de ce super bonhomme… qui lui est carrément de bonne humeur.
« Un bonhomme, deux soleils, et une prison pour emprisonner les loups » ♥
Bonne semaine!
 

La fille qui faisait des coussins

Ah! Enfin un peu de couture. De la couture rapide en plus, celle qui donne satisfaction en 20 minutes chrono en main. De la couture pour les chambres de mes adorables petites diablesses qui rentrent de vacances ce soir ♡

  

Coussin 35 x 35 cm (Ikéa, 1€), Liberty Babycord Menasse rose et drap de laine gris.

 

Coton « Renards » (Ecolaines, Rennes, mais il n’y en a plus j’ai tout pris), velours bleu canard.

Coussin 60 x 40 (Ikéa, 1,99€), plumetis noir et coton Petit Pan Coquelicot (Ecolaines, Rennes)

Coton imprimé « Hérissons et Ratons » (Ecolaines, Rennes)

Je me suis bien amusée à faire ces coussins, et il y en aura d’autres… j’ai pioché dans les chutes de tissus, dont on se demande souvent pourquoi on les garde, jusqu’à ce que l’idée surgisse…

Comment ça ils ne sont pas assortis? C’est normal, je ne suis pas une personne « assortie » ;-)

La prochaine étape: des coussins en Liberty « Birdsong » ou en « Mim »? Là on ne plaisante plus!

Capucine


Capucine est vraiment jolie.
Elle a des cheveux de feu et des yeux doux.
Minipouce a fait sa connaissance aujourd’hui, après avoir soufflé ses trois bougies.
En ce moment, elles dorment toutes les deux, dans sa chambre de grande fille…


Poupée réalisée par Chloé, merci encore, elle est magnifique!

Ma toute petite

Aujourd’hui, ma toute petite a eu 3 ans.
Le 7.
Comme sa maman.
Comme son papa.
Minipouce vit sa vie de petite fille.
Elle réplique à qui veut l’entendre qu’elle n’est plus un bébé.
Mais elle est encore mon bébé, et elle le sera toujours (enfin au moins quelques années encore ;o)
Elle a un fichu caractère, elle dit non toute la journée, elle est adorable, elle rit à gorge déployée avec sa grande sœur, elle est amusante, elle est capricieuse à souhait, elle s’affirme, elle est bavarde (comme sa sœur, comme sa mère…), elle aime son doudou, elle adore les Barbapapas, le fromage qui pique, l’andouille, les galettes, le chocolat, mais surtout le pain-beurre au petit déjeuner, le sirop de fraise, et les câlins.
La fête est pour demain… j’ai passé ma soirée à la cuisine… quelque chose se trame…

@ très vite!

La cachette

Jusqu’ici, telle Harry Potter sous son escalier, Minipouce vivait dormait dans une toute petite chambre, dont la tapisserie bleue était affreuse, dont le sol en lino bleu était trop bleu, dont les plinthes bleues était trop … J’aime le bleu mais trop de bleu tue le bleu.
Un peu de lumière parvenait à éclairer la chambre grâce à une minuscule fenêtre de toit.
Minipouce avait bien mal démarré dans la vie.
Sa grande sœur avait eu un joli lit blanc et une chouette chambre rénovée pour ses deux ans et demi.
Minipouce allait avoir trois ans, et toujours rien. Quelle injustice.
De plus, la maison était en travaux afin de transformer un grenier en chambre parentale.
Pour se venger de ses parents, Minipouce leur faisait passer de très mauvaises nuits depuis septembre, elle menait à bien son plan diabolique: les avoir à l’usure.
Une fois le grenier transformé, ses parents allèrent dans leur nouvelle
chambre (pas encore peinte mais c’est un détail ;o) et libérèrent l’ancienne. Les murs de cette dernière étaient jaunes (trop de jaune tue le jaune). Malheur!
Heureusement, il y eut les vacances. Après trois jours de repos, sa mère rongée de remords prit d’abord son air décidé, la lessive St Marc, l’éponge, puis l’enduit de rebouchage, et enfin la ponceuse, avant de repeindre les murs
.
Couleur « cachette » ♡ (une sorte de gris-mauve très joli)

Peinture Tollens, Stickers Minilabo offerts par Fabienne

Le lit fût acheté illico presto, et la chambre décorée en moins d’une semaine.
Minipouce jubile. Elle a enfin de la lumière et de la place pour jouer. Et surtout, un lit de « grande » fille. Sa maman jubile. Elle a exactement ce dont elle avait envie pour sa Minipouce.

Restent quelques bricoles à coudre, et ce sera parfait.

Happy 2♡11 à celles et ceux qui passent par ici

Rose #2 – La robe

Allez ça faisait longtemps.
Remarquez, là on vire vers le fuchsia-chic. Non?


Patron C’est dimanche, modèle Ellis Island

(en 4 ans, un peu grande, car la demoiselle fait plutôt du 3 ans)
Velours fushia et Liberty Mitsi assorti (Ecolaines)
(à ce sujet avez-vous vu qu’à Ecolaines sont
désormais vendus les tissus Petit Pan?! Y compris les enduits!)
La robe est pochue par mes soins. Minipouce adore les poches. Donc j’ajoute des poches.
Le crash-test a été effectué avec brio ;o)

Pas de difficulté particulière, le patron est impeccable, les explications limpides.

Allez, @ demain? ;-)

Rose #1 – Le pyj’

Je reviens, je reviens. Avec tout plein de trucs en retard, et d’autres choses sur le feu.
Je tiens à remercier vivement, du plus profond de mon cœur ;-), les 7  blogueuses qui m’ont laissé un commentaire durant ces deux
derniers mois
(en même temps vu le nombre de posts, faut pas que je m’étonne, le nombre des lectrices s’étiole facilement).
Mes photos n’auront plus de coins jolis-arrondis, il faut aller à l’essentiel, mesdames ;o)
Tout d’abord, du rose. Du rose. De la guimauve, vous allez en avoir.
Mes filles ne me lâchent plus. Elles sont obsessionnelles.
Je couds du rose. Je tricote du rose.


Le pyjama rose, pour commencer. En coton pilou très doux (Ecolaines) acheté l’année dernière.
Le haut est issu des Intemporels pour Enfants, il s’agit de la chemise de nuit mais sans le volant dans le bas.
Le pantalon vient de ce livre mais je n’arrive pas à mettre la main dessus et je ne sais plus de quel modèle il s’agit. Bref, ça vous avance bien tout ça.
   
Minipouce est super contente, c’est le principal me direz-vous.
Et « Faf la girafe » aussi.
Demain (ou après-demain, faudrait pas que mes nombreuses lectrices aient une overdose d’un seul coup!), j’hésite à vous montrer encore du rose, ou le doudou-de-cou que j’ai tricoté en délaissant mon Saroyan-boulet dans le fond du panier.

@ très vite, cette fois!

Vacances d’automne

Que voulez-vous.
A force de voir tout ce gris, cette bruine, ces nuages, j’ai acheté de la laine arc-en-ciel.
Oui, pour changer un peu… j’étais en manque de couleur.

Attention, dégainez les lunettes de soleil, voici Minipouce et son gilet babacool-j’te-perds-pas-dans-la-foule ;o)…

Gilet à rangs raccourcis, bidouillé pour avoir des manches longues (car ici ça caille!!!)

Il suffit de tricoter comme indiqué jusqu’au mancheron, auquel on ajoute suffisamment de mailles pour avoir la longueur de manche souhaitée. Lorsque l’on obtient la bonne largeur, on rabat les mailles et on reprend le côté du gilet resté en attente. A la fin de l’ouvrage, il y a deux coutures à faire (trop dur) au niveau des dites-manches. J’avais Minipouce sous la main, j’ai donc fait les essayages au fur et à mesure de l’avancement du tricot.


Laine Katia – Gros boutons en bois Ecolaines

Les vacances scolaires touchent à leur fin…

Minipouce et sa grande sœur sont au bord de la mer
pendant que nous préparons la maison pour deux ou trois semaines de travaux…
Je reprends le chemin de l’école dès mercredi!

NB: ce week-end j’ai réussi à tricoter une demi-feuille de Saroyan, spéciale dédicace au Lapin ;o)

Les petits nounours de Minipouce

Hier soir j’ai fait passer la MAC (la surjette plus exactement) devant le MAC (qui est majoritairement mon outil de travail à la maison), et j’ai enfin cousu le petit manteau d’automne de Minipouce.
La Minipouce avait choisi elle-même ses boutons vous-savez-où il y a quelques mois temps, elle attendait patiemment que sa mère trouve le temps de mettre quelque chose autour, et allait de temps à autre dans la travailleuse voir si ses « nounours » ne s’étaient pas échappés.
Le tissu était taillé depuis début septembre. Cette semaine j’ai repensé la chose, puis recoupé dans d’autres tissus, et enfin épinglé. Hier soir je m’y suis mise.


21h00, toute la soirée devant moi…  on croit rêver!

Petit manteau d’automne – modèle des Intemporels bébés en taille 3 ans
Extérieur velours Milleraie noir, doublure intérieure en Liberty Babycord Toria rose vif
Boutons LD

Aaaaaaaaaaalors pour la petite histoire, je n’ai plus de machine à coudre depuis début juillet, (elle va bien, mais je ne trouve pas le temps de la mettre chez le réparateur pour sa petite révision) j’ai donc du réfléchir un peu avant de me lancer dans un manteau entièrement à la surjeteuse.
J’ai donc reproduit le patron original en deux ans, rallongé le bas ainsi que les manches. J’ai cousu directement sur le bord des marges de couture prévue, et donc gagné 4 bons centimètres en largeur totale, pour obtenir un bon 3 ans.
L’automne breton étant ce qu’il est, il a fallu ajouter une triplure en ouatine sur le devant et le dos.
Le patron des manches a été élargi à partir des épaules, pour obtenir 1,5 cm en plus de chaque côté. J’ai doublé les manches avec un tissu épais gris anthracite (mélange laine & synthétique pour que ça passe à la machine).
Qui dit absence de machine à coudre dit boutonnières impossibles (shame on me, je ne fais pas de boutonnières à la main ;o), j’ai donc cousu deux gros boutons-pressions noir, avec du fil de lin très solide, histoire de résister toute la saison et d’éviter d’avoir à les recoudre… Les petits ours sont donc juste là en déco ;o)
Les coutures des manches au niveau des poignets ont été faites à la main (coutures invisibles… mazette j’y arrive!) puisque pas de machine à coudre.

C’est une certaine Miss F. qui m’avait assuré que le noir c’était très chic pour une petite fille, elle avait raison!

At Home
Archives
Pub !
Tutos
Le petit sac facile qui va bien
The Trendy Foulard