Articles avec le tag ‘Sido’

Le gilet de rentrée

C’est la première fois. La première fois que je tricote un gilet toute seule, sans fiche à suivre de A à Z, mais en m’inspirant de trois ou quatre modèles à la fois, tout en faisant des calculs pour trouver le nombre de mailles nécessaires pour une taille 8 ans en passant d’aiguilles 3,5 (mes ennemies jurées) à des aiguilles 5 (mes préférées).

Je l’ai terminé juste avant la rentrée, juste avant de foncer tête baissée dans ma classe et mon travail.

Ça m’a pris 6 mois. On ne se moque surtout pas hein (j’entends vos « mouhahaha » d’ici!). Je suis contente, très contente même, et j’ai l’impression que je commence à savoir tricoter!

Gilet « maison » donc (ih-ih-ih!)

Les diminutions sont faites à 13 mailles du bord, dans le dos et sur les devants.

Laine Cascade Sierra coloris 424 (2 écheveaux et des brouettes…) tricotée en aiguilles 5

Boutons en bois du stock choisis par ma Sido…

Et quel plaisir de pouvoir prendre des photos dans le jardin… l’été continue un peu ce week-end!

alors merci… ;-)

Fuchsia


Mazette… mais quelle lumière en Bretagne aujourd’hui! Oui vous entendez bien, les trottinettes étaient de sortie… un truc énorme, vu les dernières semaines plutôt chaotiques niveau météo.

Commencée hier soir, la petite blouse de Sidonie est terminée, et vite vite, nous avons fait des photos dans le jardin, au cas où le mauvais temps reviendrait. Il s’agit du modèle L d’un livre que j’avais oublié sur l’étagère, mais dans lequel je suis retombée il y a quelques jours. Le mien est en japonais (oui on aime la difficulté, on a le vieil exemplaire ;-) mais il existe depuis quelques temps en français… avis aux amatrices!

Popeline de coton fuchsia (Ecolaines, Rennes) / Biais Wiltshire Berry (LD) / Taille 130 cm

A part les fronces qui prennent un peu de temps, il n’y a pas de difficulté particulière, l’empiècement du haut fait qu’il n’y a en réalité pas de manches, juste des volants à ajouter… Tout tombe parfaitement, cela taille bien… que demander de plus?

Minipouce a déclaré que désormais c’était son tour. Elle veut la même chose, mais aussi la robe à volants qui tourne, comme celle de sa cousine.

Me voilà bien.

Mauvey

Elle l’avait repérée… cette chute de tissu… ce Liberty-même qui avait servi à lui coudre une chemise il y a un an ou deux… Il en restait juste assez.

Jupette maison en Liberty Mauvey on-ne-peut-plus-rose venant de Belgique… cousue pendant les vacances.

Le petit sac facile qui va bien

Que faire lorsque l’on tombe nez à nez avec du tissu enduit Petit Pan? Vous, je ne sais pas, mais moi et Sido, on a toujours des idées en tous genres.

Une trousse? Un sac? Allez va pour un sac. Ça tombe bien, Sidonie n’en avait aucun ! Ah-ah-ah. Et puis pour transporter ses livres partout où elle va, c’est juste parfait.

Toile enduite Petit Pan (chez Ecolaines à Rennes… une tuerie… ils ont tous les modèles, le choix était cornélien) et lanière rose vif

Toile de coton écru, ruban et bouton fluo LD.

 

Je me suis inspirée d’un livre japonais of course, un vieux de la vieille, pas traduit en français, et y’a pas à dire on perd vite l’habitude de bricoler en japonais. Donc quelques petits schémas pour celles qui voudraient faire un petit sac en un temps record…

La lanière à prévoir fait 90 cm pour une taille enfant, 130 cm pour une taille adulte. Laisser 8 cm sans couture dans la doublure.

 

Lors du moment crucial où il ne faut pas se tromper de sens avant de tout coudre (là mon cerveau entre en ébullition), l’extérieur du sac est à l’endroit, glissé dans la doublure qui elle est sur l’envers (la lanière est fixée entre les deux épaisseurs). On coud la doublure après avoir retourné. Pour le reste, les dimensions, tout ça, chacun fait comme il veut ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous entendez Minipouce qui râle? Elle voulait une robe comme sa sœur, elle voudrait bien désormais un sac comme sa sœur… et toujours rien! Mais que fait donc la mère?  ♡♡♡

Hors-saison

Alors que Minipouce est au bord de la mer, à se faire chouchouter par Papi et Mamie… ma grande Sido (pas si grande en fait mais chut!) a choisi l’option qui consiste à avoir sa maman et son papa pour elle toute seule cinq jours durant.

Après avoir feuilleté le livre suivant bien connu dans la place… elle a jeté son dévolu sur la robe A, en choisissant librement un tissu parmi les trouze-mille de mon stock perso qui déborde des étagères. Si l’on laisse ses enfants choisir le modèle et le tissu, très souvent ils vont vers la fantaisie, cette fantaisie qui m’étonne toujours au quotidien…

Voici donc la robe de Sidonie : du rose, des pois sur un très joli sergé de coton, et un modèle avec ces petits volants aux épaules si faciles à réaliser et à piquer en triple épaisseur… groumph!

 

 

Happy Homemade Vol.2, modèle A, taille 130cm (tombe parfaitement comme d’hab…)

Sergé de coton PPMC du déstockage d’il y a trois ans (rien ne se perd…), boutons « oiseaux » LD.

Et comme le nombre de photos est ici proportionnel à la journée au temps passé sur la robe… une petite dernière ;-)

Minipouce a passé commande également, j’y retourne…

Mieux comprendre

Ma mystérieuse grande fille nous a donné du fil à retordre. Je n’en parle jamais ici car c’est très personnel. Mais quand depuis quatre ans on trouve son enfant étonnant, curieux, atypique sous bien des aspects, on se questionne. On voit de petites choses mais on ne mesure pas bien. On voit bien que parfois cela ne va pas. Quand on nous dit qu’il faut attendre, que ça va passer tout seul, qu’on stresse trop, on se fait une raison, et on patiente, et surtout, on gère comme on peut. Pendant ce temps, l’enfant mystérieuse grandit, évolue, parfois bien, parfois de manière encore très singulière. Elle n’est pas malheureuse, loin de là. Elle va « plutôt bien ».

Et puis un jour rien ne va plus à l’école, en grande section. La maîtresse ne comprend pas, la maîtresse fait des reproches, que j’entends parfaitement. Je connais ma fille, je sais la façon dont elle peut être. Après quelques efforts on me dit que cela va mieux. Mais on entame un suivi chez un pédopsychiatre, car d’autres choses ne vont pas, j’ai l’impression que la solution est à l’extérieur de la famille.

Puis vient l’entrée en CP, catastrophique au bout de trois semaines sur le plan du comportement, du respect des règles de vie, de la relation aux autres enfants. Mon enfant est agressive, ment à sa maîtresse, à ses parents, est de plus en plus dure avec sa petite sœur. Sa maîtresse, extrêmement attentive, nous dit son désarroi, nous explique ce qui se passe en classe. Elle ne sait plus quoi faire.

Inutile de préciser l’anxiété décuplée, nos questionnements incessants, mes nuits blanches. Un jour on trouve une piste. C’est la bonne. Ma fragile Sido va tout de suite mieux, on comprend, on souffle. Miraculeusement tout va mieux partout, à la maison, à l’école, même s’il reste du travail et un accompagnement à faire, c’est certain.

Je ne raconte pas sa vie ici. La question n’est pas celle de savoir ce qui se passe chez ma grande fille de 6 ans, puisqu’elle va aller bien.

Je veux juste dire que quand on sent que quelque chose ne va pas pour son enfant, c’est que quelque chose ne va pas. Ne pas attendre que tout aille mal. Écouter son cœur de maman et ne pas écouter les autres, ceux qui ne s’alarment pas. Prendre son courage à deux mains et consulter. Tout de suite. J’ai perdu un temps précieux, inutile de vous dresser le tableau de ma culpabilité, que ce soit celle de la maman, ou celle de l’institutrice que je suis aussi. Ce n’est malheureusement pas le psychiatre qui a trouvé la solution, ce n’est pas la maîtresse de ma fille, même si elle était finalement sur la même piste que la mienne, à quelques semaines près. C’est nous, ses parents, qui avons trouvé cette piste qui s’est avérée être la bonne (confirmée par une psychologue), à la fois en écoutant quelques personnes qui nous avaient mis la puce à l’oreille, et en faisant nos propres recherches.

On monte le son, everything’s fine now ;-)

La routine

Que voulez-vous, en ce moment on n’innove pas… pas le temps, pas l’envie…

on reprend les basiques et on enchaîne!

Blouse pour ma cocotte de Minipouce, avec ce tissu Ecolaines que j’adore…

(cherchez pas y’en n’a plus depuis belle lurette…)

Blouse de ma grande et mystérieuse Sido… qui choisit désormais elle-même ses tissus et THE fil argenté…

(attention, la grande fille affirme ses goûts!)

Bonne semaine!

C’était mercredi

C’était mercredi, j’ai réussi à coudre un joli tablier croisé dans le dos, non pas un Elsie, mais le même que celui cousu par ma mamie il y a une quarantaine d’année.

Velours Toto acheté l’année dernière / Tissu LD

La coupe n’est pas tout à fait la même que pour celui d’Astrid Le Provost… les bretelles sont plus larges, et le devant du tablier plus court… Il y a deux boutons sur chaque épaule (j’ai mis des pressions pour qu’il soit réversible). C’est ma Minipouce qui le porte, une taille 2/3 ans.

Pour Sido, il a fallu customiser les chaussures d’automne, dont la couleur ne plaisait pas vraiment à la jeune fille (c’est ça les soldes ma cocotte, on ne choisit pas toujours la couleur… ;-). Elle a choisi parmi mes trouze-mille mètres de biais un Liberty assorti, et du coup elle est ravie!

Le mercredi n’aurait pas été complet sans LA séance de pâte à modeler, où l’on coupe des parts de galettes et des rondelles de colombins à l’infini…

Bonne semaine à vous qui passez par là!

Non pas que je ne fasse rien… ☁

Coudre et tricoter du corail, cueillir des framboises dans le jardin baigné de soleil pour les manger avec un yaourt, prendre le temps de regarder mes filles être sœurs, accompagner ma grande dans sa première audition de guitare, voir se profiler la fin de l’année scolaire à l’horizon et savoir tout ce qu’il faut donner de soi dans ces dernières semaines…

See you soon

Mercredi rose, on se repose ♥♥♥

Pastilles enguirlandées (tissus LD déjà découpé, vendu en petites pochettes de 40 pastilles)

Evaluations nationales corrigées au soleil

Petites filles en robes « Pastilles » (couture de l’été dernier, tissu PPMC)

Cerises du jardin… (irrésistiblement déclicieuses!)

Ourlets contrastants, fil rose fuschia sur voile de coton gris (Ecolaines), encolure en biais Liberty Capel fuschia

tirée de ce livre

Le modèle (très simple) avait déjà été cousu pour mes filles, il existe aussi en taille adulte et cela faisait longtemps que je n’avais rien cousu pour moi, alors je m’y suis mise hier soir et je l’ai terminé ce matin ☁

Pivoines (locales of course ;o)

See you soon with un chemisier col Claudine, un petit pantalon en lin, une étole-boulet bloquée, un tablier pour Minipouce, et tout ce que je n’ai pas posté depuis des semaines…

At Home
Archives
Pub !
Tutos
Le petit sac facile qui va bien
The Trendy Foulard